Audi-Experience©le-tone (1)

On Circuit with Audi and Tag Heuer Eyewear

Jeudi
Nous partons en direction du Circuit Bugatti au Mans pour vivre une journée de qualification pour la finale des 24H Audi Experience. C’est une course en Audi A1, dont Tag Heuer eyewear (qui m’invite), XBox et Dunlop sont partenaires. Je suis conduit par la charmante Mai, et je m’assoupi paisiblement en pensant à la course du lendemain.


Nous arrivons dans la charmante banlieue du Mans qui ressemble à tant d’autre, mais dont la différence notable se trouve dans le fait qu’ici, la Criée (le restaurant) se trouve entre Léon (le restaurant) et Kiabi.

Bref nous fonçons au B-Lounge, restaurant sophistiqué comme on aime, à l’éclairage velouté comme le menu, et dont les asperges vertes en croute de Parmesan, ouvrent le bal d’une soirée agréable.

Après une bonne nuit de sommeil, rendez vous à 7H sur le circuit pour découvrir notre voiture et l’équipement nécessaire à sa conduite.





le (trop long) briefing nous conduit vers les premiers essais, où j’ambitionne d’améliorer mon temps de 2″16 de l’année dernière, en visant les 2″14 qui pourraient me mener vers les 5 ou 6 premiers temps.


Bon, malheureusement, ce n’est pas le cas, je me traine comme un pacha aviné. La course approche, et je ferai le dernier relai vers 16H, pour la dernière heure de course. Je reste en bord de piste dubitatif devant ma piètre performance et quelques détails de décoration qui traînent dans mon appareil…


Par un miracle inexplicable, nous gagnons la pole position (au tirage au sort). La voiture s’élancera donc devant la meute des 25 autres concurrents. Le temps d’une photo souvenir, nous encourageons notre premier pilote et croisons les doigts.



Les voitures s’élancent et je vois mon partenaire enchainer la courbe à la proue de la horde sauvage. Après un tour, nous ne sommes plus que 12e, puis le tour suivant 20e, puis dernier. Notre chère 30 s’arrête enfin au stand, marqué par le premier virage. bilan: train avant ouvert. Réparation obligatoire… Egoistement, je me dis que je ne suis pas sûr de conduire aujourd’hui. Solitude.



Après 40 minutes de réparation notre A1 reprend la route avec 15 tours de retard. Aucun espoir, mais au moins prendre du plaisir et conduire sous le ciel qui se couvre, dans l’ambiance de la course. Mon pote Alex Lazerges, est tout sourire avec son équipe en 3e position.

Je patiente en bord de piste. En faisant des maths

C’est bientôt l’heure de prendre le volant. J’adore….



Finalement la voiture accuse quelques problèmes, et la pluie s’invite à la fête. Je suis plus lent qu’un rocher, et 7 concurrents me doubleront, achevant la honte sordide qui est la mienne aujourd’hui. Rien pour me sortir du brouillard, si ce n’est continuer ma moisson de photos et penser que malgré tout je suis un vrai enfant gaté.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s